uk essay writing service
Etre agriculteur c’est produire et décider

27-08-2017

Etre agriculteur c’est produire et décider

Etre agriculteur, c’est produire et décider
La vision de l’agriculteur aujourd’hui s’arrête bien souvent au premier terme : produire. L’agriculteur est vu comme un chef d’exploitation, pilotant un atelier de production animal ou végétal en essayant d’avoir les meilleurs rendements et performances possibles.
Cette vision de l’agriculteur s’est développé pendant les années 60 par la division des fonction à l’intérieur des filières agricoles et par les politiques publiques mises en place par les Etats.
L’agriculteur, ce chef d’entreprise souvent oublié
“Un agriculteur est avant tout un chef d’entreprise”
Source : Plein Champs

La division des fonctions : la production pour l’agriculteur, la logistique pour les coopératives, le caractère commercial pour les industriels et la fonction de distribution pour les commerçants, a eu tendance à éloigner l’agriculteur de son caractère de chef d’entreprise et de la réalité économique. L’objectif principal du chef d’entreprise c’est de faire du profit, sans quoi l’entreprise n’existerait pas et de satisfaire les besoins d’un client. Il faut donc que l’agriculteur allie “mission technique” et “dimension stratégique”. Cela nécessite de se poser des questions au niveau technique :
Comment je peux produire mieux et en plus grande quantité ?
Quelles techniques innovantes je peux utiliser pour ma production ?
Comment produire plus et le plus rapidement possible ?

et de les orienter vers une dimension stratégique :
Comment accroître mon bénéfice ?
Quel est le meilleur réseau de distribution adapté ? : opter pour les grandes surfaces, le choix du circuit court ou de la vente directe.
Quelle production choisir en fonction de ses atouts et contraintes ?
Pour quels investissements, quel financement opter ? : choix de la LOA, de la location courte durée ou de l’emprunt.
L’agriculteur en tant qu’entrepreneur
Être un bon entrepreneur c’est également se poser des questions relatives aux choix des partenaires et de prendre des risques :

Quel est le partenaire idéal pour chacune de mes productions et qui saura le mieux m’orienter ?
Qui assurera la continuité commerciale de l’exploitation ? : il s’agit pour “l’agriculteur entrepreneur” de suivre sa production du début à la fin.
Qui est capable de valoriser au mieux mon acte de production selon ma vision de l’agriculture et du marché ? : vision d’une agriculture durable et responsable par exemple.
Avec qui partager ou déléguer la fonction travail ? : des salariés, des associés, des prestataires…: la confiance doit être au coeur du processus de production, particulièrement pour les grandes exploitations pour qui la délégation du travail est importante.

L’agriculteur ne doit donc pas oublier que son métier ne s’arrête pas à produire. Il a besoins de reconnaissance de la part de la société au même titre qu’un chef d’entreprise. C’est avant tout un entrepreneur qui doit décider avec qui et comment il souhaite travailler et un responsable qui va décider de l’avenir de la France. L’enjeu de l’agriculteur aujourd’hui c’est de se situer, de s’inscrire dans un milieu économique (faire du profit), sociétal (participer à la vie de sa société, mettre les individus en interaction les uns avec les autres) et environnemental (être respectueux de l’environnement et faire face aux défis à venir). L’agriculteur cumule donc à la fois les métiers d’agriculteur, de paysagiste, de maçon, de vétérinaire, de gestionnaire, de comptable et de décideur.

0 commentaire

    Laisser un commentaire

    A propos de AgriAgile

    Ce blog est ouvert à tous ceux qui pensent que l'agriculture française a tout pour réussir !

    Publicité

    Articles récents

    expert-writersbuy custom essaysbuy essays online