uk best essays
La géolocalisation de matériel agricole, pensez start-up !

01-09-2017

La géolocalisation de matériel agricole, pensez start-up !

Géolocaliser un objet ou un équipement devient aujourd’hui possible grâce à la nouvelle technologie. Savoir où se trouve son équipement (voiture, matériel agricole) en temps réel est une fonctionnalité de plus en plus demandée.

“Des entrepreneurs lillois ont mis en place un système d’acquisition automatique de données sur l’utilisation du matériel agricole. Un boitier connecté qui se place sur les machines permet de répertorier les interventions et le temps d’utilisation, ce qui facilite la mutualisation.”

source : Campagnes et environnement

La géolocalisation en matière de matériel agricole se met elle aussi, peu à peu en place. Avec la mutualisation de plus en plus croissante du matériel agricole (mise en place de CUMA ou ETA), savoir où se trouve une machine, qui l’utilise et pour combien de temps devient nécessaire pour suivre son évolution.

La start-up lilloise a donc mit en place le boîtier Karnott permettant de géolocaliser les machines et de répertorier les interventions dans les parcelles. Le boîtier centralise ensuite toutes ces informations pour les diffuser sur une plateforme en ligne, afin que chacun puissent avoir connaissance de l’utilisation des machines : gain de temps assuré. Aujourd’hui, un agriculteur français utilise en moyenne entre 15 et 20 engins, et régulièrement sous la forme collaborative. La géolocalisation de matériel agricole apparaît alors comme un marché en pleine expansion.

“Hébergée dans l’Airbus Biz Lab à Colomiers, Uwinloc a fait breveter une technologie permettant de localiser tout objet grâce à une étiquette intelligente en milieu fermé

source : La Dépêche

Cette petite merveille peut être apposée sur tous types d’objets entreposés dans un hangar ou une usine par exemple. Elle permet notamment de faciliter les inventaires, de limiter les pertes et d’optimiser les flux logistiques. En d’autres termes, elle permet un gain de temps considérable. Chaque étiquette est dotée de deux antennes permettant de capter les signaux radios environnants. Ces derniers se transforment  alors en micro-courant et alimentent l’étiquette en énergie qui devient alors autonome. «Notre technologie nous permet de nous affranchir de pile ou de batterie qui poserait un incontestable problème de poids et de durabilité» explique  Éric Cariou, le PDG d’Uwinloc.

Uwinloc vient de signer un contrat avec Satair, filiale d’Airbus, spécialisée dans la création de pièces détachées d’avions. La première étiquette a été réalisée au début 2017 pour un prix fixé autour de 40 centimes. Uwinloc prévoit un chiffre d’affaire autour de 20 millions d’euros pour début 2020.

0 commentaire

    Laisser un commentaire

    A propos de AgriAgile

    Ce blog est ouvert à tous ceux qui pensent que l'agriculture française a tout pour réussir !

    Publicité

    Articles récents

    expert-writersbuy custom essaysbuy essays online