custom writings
Les circuits courts : une solution envisageable à la crise agricole?

26-10-2017

Les circuits courts : une solution envisageable à la crise agricole?

Les circuits courts : une solution envisageable face à la crise agricole ?
Vers un nouveau modèle
La crise économique a remis en cause de nombreux secteurs dont le modèle agricole français agro-industriel qui semble être à bout de souffle. La solution s’oriente pour certains vers les circuits courts basé sur la qualité des produits, le respect de la terre et une relocalisation de l’agriculture et de l’alimentation dans les territoires. Deux modèles s’affrontent alors : l’agriculture intensive et industrielle face à l’agriculture paysanne et familiale. L’alternative agricole des circuits courts repose donc sur une vision militante et idéologique.
Le réseau des AMAP (Association de maintien pour une agriculture paysanne) s’inscrit dans ce cadre. Les fondateurs de La Ruche qui dit oui expliquent d’ailleurs dans ses « valeurs » “qu’aujourd’hui le modèle agro-industriel dominant a largement montré ses limites, ses dangers et ses injustices pour les producteurs comme pour les consommateurs” et souhaite de fait « voir émerger de nouvelles façons de produire et de consommer”
Les avantages des circuits courts
Une meilleure qualité gustative des produits et des produits plus sains
Un cycle de production en adéquation avec l’environnement
Des produits locaux, du terroir de tradition et d’authenticité
Un soutien économique directe du consommateur au producteur : les intermédiaires (en particulier la grande distribution) sont souvent pointés du doigts pour être “responsable” de l’endettement des agriculteurs. Les circuits courts améliorent les revenus des exploitants agricoles avec des marges plus élevés.
Des prix souvent moins chers qu’en grande distribution
Les circuits courts peuvent être source d’emploi (pour le conjoint du producteur
Le renforcement des liens entre le consommateur et son territoire
Les limites des circuits courts
Les circuits courts ne peuvent suffir pour nourrir la totalité de la planète. Avec une explosion de la population mondiale, estimé à 9 milliards en 2050 les circuits courts restent limités. Selon l’économiste Jacques Mathé, auteur de Dix clés pour réussir dans les circuits courts, explique “Ne nous leurrons pas : on ne nourrira pas la totalité de la population avec les circuits courts. Ils plafonneront à 15-20 % des besoins”
Les circuits courts ne permettent pas totalement de rétablir la confiance entre les consommateurs et l’alimentation
L’impact environnemental moindre des circuits courts comparé aux circuits long n’est pas toujour vérifié. Cela dépend davantage du mode de production que du mode de transport.
Ils ne premettraient pas de résoudre tout seul le problème de la crise agricole
Le secteur agricole conventionnel est parfois critiqué de manière injustifié

0 commentaire

    Laisser un commentaire

    A propos de AgriAgile

    Ce blog est ouvert à tous ceux qui pensent que l'agriculture française a tout pour réussir !

    Publicité

    Articles récents

    expert-writersbuy custom essaysbuy essays online